Steeple, la communauté collaborative

Cette semaine, ConsoPartage vous emmène à la rencontre de Steeple, et de Jean-Baptiste, son président. Acteur affirmé de la consommation collaborative, Steeple est une solution atypique qui détonne face à l’océan rouge des plateformes issues de cette nouvelle économie. En effet, à l’heure ou chaque acteur décide de répondre à un service identifié et d’ensuite construire une communauté d’utilisateurs. Steeple, de son côté, renverse le modèle et se base sur la communauté déjà existante. Le but est simple : capitaliser sur la confiance et la proximité géographique déjà présente entre collègues, camarades… pour faire naître l’échange collaboratif. Jean-Baptiste partage également son avis sur l’économie collaborative, et semble se poser en véritable défenseur d’un modèle qui profite à tous. Mais pas un mot de plus, on vous laisse dès maintenant découvrir l’interview qu’il nous a accordée :)

Steeple, le concept. 

 Chez Steeple nous croyons en l’économie collaborative,

celle qui rapproche les hommes et les femme,

celle qui favorise des échanges plus justes,

celle qui permet d’optimiser les compétences et les actifs de chacun,

celle qui fait gagner du temps et de l’argent.

 

Mais au fil des rencontres nous avons remarqué que cette nouvelle forme de partage n’est possible que dans un climat de confiance. Dans un environnement où l’on peut être sûr de l’honnêteté de chacun. En d’autres termes “on est prêt à partager n’importe quoi, mais pas avec n’importe qui.”

 

C’est pourquoi nous avons eu l’idée d’insérer directement l’économie collaborative dans des communautés semis-fermées, là où la confiance et la proximité géographique sont des éléments déjà présents. (entreprises, écoles, associations, clubs, résidence…)

Et après des mois de travail naquit Steeple :

la première solution de location d’objets et de services entre membres d’une même communauté.

 

Aujourd’hui Steeple se décompose en 3 offres :
– l’offre liberté gratuite permet à chacun de profiter de la version standard de la plateforme d’inviter les membres de la communauté et de partager.
– l’offre avancée à 0.25€ par mois par compte utilisateur permet à des associations et des clubs de profiter d’une plateforme avancée avec de l’accompagnement.

– l’offre premium à 1€ par moi par compte utilisateur permet aux entreprises d’avoir une plateforme avec plus de fonctionnalités et personnalisée mais également de bénéficier d’accompagnement très poussé.

 

 

Comment t’es venue cette idée, et pourquoi la mettre en place ?

 L’idée de Steeple est née de la confrontation entre d’un côté l’apparition de l’économie collaborative qui se développait un peu partout et de l’autre la digitalisation de l’entraide sur des groupes facebook entre les membres d’une même communauté. En sondant des utilisateurs de ces groupes ils nous ont signalé à 90% qu’ils seraient prêts à migrer vers une autre plateforme dédiée à l’entraide si celle-ci existait. Nous avons donc décidé de créer ce service.

Quelle est la valeur ajoutée que tu proposes via ton site ?

Contrairement à tous les acteurs de l’économie collaborative, nous ne partons pas du service pour arriver à la communauté mais de la communauté pour arriver au service. Ce qui permet de faire gagner énormément de temps à tout le monde, puisque la confiance et la proximité géographique sont des éléments déjà présents. En effet chacun doit montrer patte blanche avant d’accéder à sa communauté.

 

Comment souhaites-tu faire évoluer le concept et le site ?

 Une application est en prévision et de nouvelles fonctionnalités également, essentiellement destinées aux offres payantes.
Nous sommes également en relation avec d’autres acteurs de l’économie collaborative car aujourd’hui de nombreux membres relaient leurs page Drivy, Airbnb, Leboncoin sur Steeple pour en effet bénéficier de l’avantage de confiance entre membres pour gagner de l’argent.

 

Quel regard portes-tu sur l’économie collaborative ?

Lorsque vous pratiquez l’économie collaborative vous pouvez vous retrouver dans la position de celui qui offre ou de celui qui demande. Aujourd’hui la quasi intégralité des acteurs capitalisent sur la demande c’est à dire qu’ils rémunèrent de belle manière celui qui répond à la demande. Exemple Airb&b : je loue ma chambre et je gagne de l’argent.

Sur Steeple l’équation est plus complexe car on se trouve sur un modèle circulaire au sein de sa communauté. En s’inscrivant sur Steeple les acteurs signent un contrat social Cartésien où ils acceptent de revoir leurs prétentions à la baisse, conscients qu’ils pourront un jour répercuter ce manque à gagner, d’une part par une transaction future où ils seront cette fois demandeurs mais également par un gain en lien social avec une personne faisant parti du même environnement.

Mais ils peuvent également sortir de ce système circulaire donc de la communauté en proposant un prix plus haut signe d’une non réciprocité dans l’échange. C’est cela qui représente une réelle alternative à l’économie capitalistique individuelle et que l’on pourrait plus appeler de la collaboration économique plus que de l‘économie collaborative.

 

Steeple propose ainsi une réelle dimension sociale ce qui lui permet de travailler sur 3 éléments :

– le gain en pouvoir d’achat (évidemment)
– le gain en temps : en effet on trouve désormais sur son lieu de travail ou d’étude un ensemble d’objets et de services jusque-là encore jamais imaginé !
– un gain en cohésion et en esprit de communauté entre des membres !

 

Un dernier bonus pour motiver nos lecteurs à devenir acteur sur Steeple ? :)

Après deux ans d’élaboration, la plateforme Steeple est enfin prête à vous accueillir ! Nous recherchons des leaders de communautés soucieux d’insérer le partage auprès des membres qui vous entourent. Alors si vous vous sentez l’âme d’un leader du changement, allez créer votre communauté et invitez les autres membres !

 

Partagez cet article surShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Auteur: Damien

Entre basket, écriture et philosophie, je dribble avec des mots pour en faire des théories.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
IMG_9333
ConsoPartage partenaire de l’ASCA Basket

ConsoPartage s'était associé au clu...

Fermer