Pourquoi l’écologie et la consommation collaborative vont de pair : la preuve en 2 exemples.

Ceci est un article invité de Pauline, fondatrice et rédactrice du blog Ecolo-Trucs.com qui a pour vocation de vous montrer des gestes écolonomiques au quotidien.

 

Blablacar, Airbnb et Uber, pour ne citer qu’eux, sont devenus des géants de la consommation collaborative en quelques années. Comme toutes entreprises, ils se sont développés au fur et à mesure des évolutions de leur marché, passant du profil de « start-up » au statut de multinationale. Bien souvent le processus a toujours été le même :

Partant d’un problème récurrent, auquel aucun acteur existant ne proposait de solution, la collaboration entre consommateurs est rapidement apparue comme une évidence. Il suffisait simplement d’avoir un intermédiaire pour mettre les personnes en relation.

Petit à petit ces services ont connu leurs détracteurs, par leur concurrence déloyale ou leurs frais de gestion jugés exorbitants. De l’autre côté de la barrière, des consommateurs se sont laissés prendre au jeu par l’aspect purement économique..

Mais finalement, n’oublions-nous pas trop souvent que l’une des principales finalités de l’économie collaborative est… L’écologie !

11269442_10153335634433334_487657338_n

Avec le covoiturage , consommez moins, déplacez-vous plus souvent.

Face au réchauffement climatique, à la raréfaction des énergies fossiles et au faible nombre d’alternatives, une évidence saute aux yeux :  il faut rouler moins ! Et pourtant, nous savons très bien que nous avons toujours les mêmes besoins de déplacement (ils se sont mêmes accrus dans certains secteurs…). Dans ce sens, le covoiturage apparaît réellement comme une solution durable et économique pour tous.

Éviter de prendre sa voiture seul, alors que d’autres personnes souhaitent sans doute faire le même trajet que vous, est un geste en faveur du développement durable facile à mettre en place, et d’autant plus, qu’il est rémunérateur ! 😉

Recupe.net et Freecycle.org, donner plutôt que de jeter ?

Combien d’objets, d’anciens jouets sont stockés dans nos greniers et garages sans être utilisés ? Au bout de quelques années ces derniers terminent à la poubelle ou à la déchetterie.  2 sites internet sont partis de ce constat alarmant et ont décidé de redonner une seconde vie à ces objets.

Avec Recupe.net et Freecycle, vous pouvez ainsi donner tous les vieux objets usagés ou inutilisés à des personnes qui en auront l’utilité. En plus d’éviter de remplir les poubelles, cela a pour second effet écologique de limiter la production de biens matériels. Bref limiter la surconsommation!

 

J’espère ainsi vous avoir convaincu de l’impact de la consommation collaborative sur l’écologie dans notre vie de tous les jours. De simples gestes comme ceux présentés dans cet article peuvent nous aider à préserver notre planète, qui a encore de belles années devant elle.

Et vous, quels sont les gestes « écolonomiques » que vous faites au quotidien ? Avez-vous d’autres idées de sites collaboratifs en lien avec l’écologie ?

 

Consommation collaborative et écologie

Partagez cet article surShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Auteur: Pierre

Passionné de web et fasciné par les nouveaux comportements et usages qui en découlent, je partage mes découvertes dans mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
Lego Partage
La consommation collaborative en 10 gifs

Quand tu fais un trajet Lille-Nice ...

Fermer