Assurances et consommation collaborative : Focus.

Un accident de covoiturage, un vase cassé chez votre locataire pendant les vacances… Vous ne vous étiez pas encore posés la question ? Mieux vaut prévenir que guérir, Consopartage revient vers vous, pour vous apporter quelques astuces et informations pratiques, à propos d’un domaine bien spécifique et souvent méconnu : Assurances et consommation collaborative.

Assurances et consommation collaborative : Prêt et location.

– Il faut savoir que votre couverture responsabilité civile de votre contrat multirisque habitation ne vous couvre pas, en cas de problème ! Ce contrat comporte une exclusion à l’assistance bénévole, relative aux services de consommation collaborative.
– Chez AirBnb, pour la location de logement, une garantie est incluse en cas de dégâts, dans le prix de location à hauteur de 700 000€.
– Si certains sites proposent de couvrir l’ensemble des dommages, il est important de bien vérifier l’ensemble des risques couverts, dans les conditions générales d’utilisation du site.
– Avec Zilok, le prix de l’assurance est intégré dans la commission. Le montant d’indemnisation correspond au montant de la caution, minoré d’une franchise de 15% (montant de remboursement maximum, 990 euros.)

 

Assurances et consommation collaborative : Covoiturage et location de véhicule.

– Assuré ? Avec un permis de conduire ? 12 points ? Blablacar ou encore Carpooling exigent que les conducteurs soient en possession de leur permis et d’une assurance en cours de validité, mais pour des raisons de confidentialités (données protégées par la CNIL), ils ne sont pas autorisés à divulguer ces informations. La confiance en votre pilote résulte donc principalement, des avis et commentaires de la communauté.
– La loi impose à chaque conducteur d’avoir souscrit à un contrat d’assurance auto. D’ailleurs, celui-ci autorise le covoiturage car il ne s’agit pas d’un métier à part entière. L’assurance couvre donc, en théorie, le conducteur, ses passagers covoitureurs et les tiers. Néanmoins, mieux vaut prévenir son assureur, 48h avant le trajet, si on prévoit passer le volant à un de ses passagers.

Des assureurs qui peinent à s’impliquer dans la consommation collaborative.

Assurances et consommation collaborative ont déjà commencé à travailler ensemble, mais elles restent encore peu nombreuses à s’engager, du fait de la difficulté à dissocier la nature personnelle ou professionnelle de ces activités. Comme exemple d’associations déjà existantes, on peut citer Blablacar et la Maif, Zilok et Generali, Axa et Click&Boat, entre autres. Pour les sites n’ayant pas d’assureurs partenaires, il faut être très vigilant aux contrats incomplets (surtout au niveau des petits sinistres). A ce sujet, nombreux sont ceux qui se questionnent sur le droit à appliquer aux litiges relatifs au covoiturage : quelle assurance est applicable, pour une voiture utilisée en auto-partage accidentée, l’assurance du propriétaire du véhicule ou l’assurance souscrite par le biais de l’entreprise d’auto-partage ? La place toujours plus importante prise pour cette économie partagée, doit inciter les assureurs à revoir leurs modèles de produits et services, entre assurances et consommation collaborative, pour qu’elles soient davantage adaptées à ce nouveau type de consommation.

Mais le mieux reste encore de bien lire les fameuses imbuvables « CGU » et « CGV », ou de demander conseil à votre propre assureur! 😉

Partagez cet article surShare on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn1Email this to someone

Auteur: Damien

Entre basket, écriture et philosophie, je dribble avec des mots pour en faire des théories.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lire les articles précédents :
Casque Hello Play - ConsoPartage
Hello Play! : soutenir la musique… en écoutant de la musique !

C’est dans un contexte assez diffic...

Fermer